samedi 20 février 2010

Souhail Chichah fait la leçon au Roi Albert II de Belgique sur ses "hôtes sionistes"

"Certes Sire, je ne suis pour vous et votre cour au sang bleu qu’un allochtone venu du 'trou du cul du monde'. [...] A l’occasion de l’inauguration de la place Albert 1er de Belgique, en mémoire de votre aïeul qui "était semble-t-il fort intéressé par les questions relatives à la création d’un "foyer national juif" dans la région". [...] Tout comme moi, vous êtes descendant d’immigrés. Vous et moi sommes enfants de Chleuhs. Entre descendants de b(a/e)rb(a/e)res, nul besoin d’expliquer les enjeux symboliques de la mémoire."

Repris du blog de Rachid ZZ

Souhail Chichah est assistant et chercheur au Département économique appliquée de l'Université Libre de Bruxellles (unités de recherche : Economie de la santé (DULBEA) et Economie du travail et de l'emploi (DULBEA) (E.T.E.)).  Il est signataire de plusieurs pétitions anti-israéliennnes (ICI et ICI) et ancien directeur financier du CNCD (Centre National de Coopération au Développement) (quand le président était l'actuel député fédéral Ecolo Fouad Lahssaini).  MM. Chichah et Lahssaini ont effectué un voyage en Palestine avec Olivier Mukuna qui en a fait le récit "UN NEGRE EN PALESTINE..." publié sur le blog Les Indigènes du Royaume. Souhail Chichah a adressé une missive ironique et irrespectueuse (c'est le moins que l'on puisse dire) au roi Albert II pour se plaindre/se moque de la Belgique et de ses "ethnies flamande et wallonne", d'Albert 1er, des sionistes etc.

"Sire, (Par Souhail Chichah, le 08 février 2010)

Belgo-Marocain, j'ai l'insigne honneur d'être le sujet de deux Majestés. C’est une charge lourde à porter. En effet, ma sujétion me fut souvent violement reprochée. On m'accusa notamment, à l'exemple de tant d'autres indigènes ayant su s’(e) (dés)intégrer pour mieux gagner leur humanité, d'avoir, lors de la traditionnelle fête du trône à Rabat, baisé la Main du Roi. Sire, de grâce, n'en prenez pas ombrage, il n’en est rien ! Je le jure, sur le Coran par dessus la Constitution, je n’ai jamais baisé le Roi !


La réciproque est cependant moins vraie. Je partage cette triste condition avec des millions de Marocains. D'africains aussi, la tradition marocaine d’hospitalité n’est plus à démontrer "lorsque le criquet noir" porte couronne et comptes dorés. Je partage également les faveurs royales avec le peuple palestinien. Ainsi, au plus fort de l’ethnocide gazaoui, alors que le Venezuela expulsait l’ambassadeur d’Israël, le Maroc fermait son Ambassade à Caracas…. Plus récemment, alors que l’ex-ministre Tzipi Levni annulait in extremis un déplacement aux Royaume-Unis en raison d’un mandat d'arrêt pour crimes de guerre, la dame de fer sioniste expliquait combien elle était "fière de toutes les décisions prises lors de l'"opération Plomb durci"" en prenant des vacances bien méritées au Maroc. A l’initiative de la famille Fassi Fihri, noble lignage de collaborateurs d’entre les deux Royaumes.

Sire, à ce stade, vous devez vous demander dans votre grande sagesse, quelle mouche me pique pour vous distraire ainsi des dérives communautaristes qui divisent votre peuple en ethnies flamande et wallonne. Certes Sire, je ne suis pour vous et votre cour au sang bleu qu’un allochtone venu du 'trou du cul du monde'. Justement, permettez que j’y vienne. Je viens d’apprendre que deux de vos ambassadeurs vous représentaient en ce mois de février à Tel-Aviv. A l’occasion de l’inauguration de la place Albert 1er de Belgique, en mémoire de votre aïeul qui "était semble-t-il fort intéressé par les questions relatives à la création d’un "foyer national juif" dans la région". Et s’il plait à votre Altesse de déporter, afin d’assurer la pureté de la culture des Lumières celles et ceux qui portent en foulard l’étoile de la honte, permettez moi de vous suggérer BHV comme "foyer national maroxellois". Vous tueriez assurément deux (drôles d’) oiseaux avec la même pierre…


Enfin, Sire, permettez-moi, en toute humilité, de vous rendre hommage pour l’entetrien dans ma chaire la plus noire, de la mémoire de cette pratique royale raison première de ma présence parmi vos sujets. Pour prix de ma rondelle, n’ayant pas les moyens de la monnaie de votre pièce, pourriez-vous, oh noble Sire, en mémoire de mes pairs exterminés par vos pères, rappeler à vos hôtes sionistes ces quelques vers de feu Mahmoud Darwich : "Celui qui m'a changé en exilé m'a changé en bombe... Palestine est devenue mille corps mouvants sillonnant les rues du monde, chantant le chant de la mort, car le nouveau Christ, descendu de sa croix, porta bâton et sortit de Palestine."

Sire, je demeure de vos sujets le plus dominé."

15 commentaires :

Anonyme a dit…

Encore une merde vomitive pondue par un terroriste.

justin case a dit…

Mais cque cela est donc tarabiscotté! Cela me rappelle mes cours a l'athénée:

Avant donc que d'écrire, apprenez à penser [...]
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.[...]
Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire.

Boileau - L'art poétique (1674)

Anonyme a dit…

Je suis vraiment choqué des propos de Souhail Chichah.
Et dire que j'ai participé à une conférence avec lui. Je suis déçu de voir que la personne a un tout autre caractère que celui qu'il paraissait.

Ses propos contre le Roi Albert II sont horribles.

En analysant bien, Je sens dans ses propos :
- une volonté d'indépendantisme communautariste
- une méprise de la constitution en faveur de la religion
- une haine féroce contre Israël, ce qui me dérange et je n'aime pas ça
- une non intégration dans sa nationalité Belge, car il utilise les termes (VOTRE PEUPLE) au lieu de dire (NOTRE PEUPLE)

Je pense qu'il y a un signal d'alarme à tirer, voir même aller plus loin, car mon opinion est que ses propos sont dangereux.

Anonyme a dit…

Dire que l'UAE de l'ulb lui a déscerné le prix de la "solidarité" en 1996.
http://archives.lesoir.be/chichah-souhail-a-recu-samedi-le-prix-de-la-solidarite-_t-19961216-Z0D2F9.html

Anonyme a dit…

Et en plus, probablement négationniste et certainement malotru
http://www.restitution.be/communique-201010181252.html#comm

Anonyme a dit…

Et dire que je l'ai comme professeur d'économie actuelment, je comprend pas cette lettre...
Il ne merite pas d'enseigner.

Anonyme a dit…

Juste en disant que c'est un terroriste tu as toi même des préjugés et tu as un esprit fermé! La liberté d'expression n'est pas faite pour les chiens, mais bien pour tout le monde. Ce sont ses opinions et sa manière de penser. En disant qu'on ne comprend pas comment on peut le laisser enseigner, c'est également une étroitesse d'esprit. IL ose dire ce qu'il pense sans crainte. Si c'était quelqu'un d'autre qui aurait tenu de tels propos, je ne pense pas qu'on l'aurait traité de "TERRORISTE". Sur ce, bonne soirée à tous et à toutes!!!
Je l'ai également comme professeur.

Anonyme a dit…

Je l'ai également comme professeur et je trouve qu'il enseigne très bien! Comment peux-tu dire qu'il ne mérite pas d'enseigner? Il ne faut pas tout mélanger.
On est dans un pays libre et on a le droit de dire ce que l'on pense, que ça plaise ou non.

Anonyme a dit…

si je comprends bien, il est reproché à Albert II d'inaugurer une place en l'honneur d'Albert Ier parce que celui-ci aurait eu des sympathies l'égard du "mouvement national juif"... et alors ?

Peut-on informer M. Chichah que la vie et l'histoire d'Albert Ier ne se résume pas à cette prise de position, et que le monde ne tourne pas autour du conflit israélo-palestinien ? Albert Ier est le "roi-chevalier", le roi de la Grande Guerre, figure patriotique qui fait partie de l'Histoire de la Belgique.

Merci de ne pas importer en Europe des conflits qui ne nous concernent pas.

Anonyme a dit…

Je remarque le [Celui qui m'a changé en exilé m'a changé en bombe...]
Ho mon pauvre vieux!
Qui donc a bien pu te faire ça?
Il n'est pas dit que je resterais les yeux fermés face à une telle souffrance et je suis pret à cotiser pour t'offrir un aller simple afin de réparer cette injustice.

Anonyme a dit…

Eh bien on a pu voir à l'ULB hier soir ce que ce monsieur pense réellement.
Ce pôvre se plaignait d'être victime d'une cabale et d'une censure sioniste, et qui étais-je pour le contredire? N'étant ni ulbiste, ni sionistes, juste un pauvre barbare comme lui, je lui ai accordé le bénéfice du doute.
Mais hier soir, on a pu voir son vrai visage: refusant que Catherine Fourest vienne débattre de l'extrême-droite devant un parterre d'antiracistes, ce monsieur a décidé de... faire interdire cette conférence!
Alors là, bravo! Donc si je le suis bien, il se plaint de ne pas pouvoir dire et faire ce qu'il veut à l'ULB, mais quand le thème ou l'invité d'une conférence lui déplaît, il vient avec 15 copains pour empêcher que la conférence se tienne???
Si tu veux qu'on te respecte, commence par respecter les autres, Souhail. Et si tu râles qu'on t'empêche de parler, apprends à laisser parler les autres. Sinon on a vraiment plus aucune raison d'écouter ton calimérisme de bazar.
Hassan, un barbare qui n'aime vraiment pas qu'on parle à sa place si c'est pour dire autant de c...

Anonyme a dit…

Je trouve déplorable de participer à la démocratie en utilisant des méthodes de tyran. Museler les propos des gens revient à les terroriser et à induire un sentiment de supériorité ou d'infériorité.
De quel droit l'un pense-t-il penser mieux que l'autre?
Mr Chicha est-il payé pour nuire au musulmans ou a l'ULB voire à produire un sentiment raciste? Son exercice semble le conduire vers un effet qu'il n'a pas mesuré? Si?

Anonyme a dit…

J'espère que ce triste sire sera sanctionné par l'ULB, ce serait la moindre des choses. Ce genre de comportement apporte de l'eau au moulin des racistes ...

Anonyme a dit…

Ce n'est pas le premier et sûrement pas le dernier à mordre la main qui le nourrit.
L'ULB, Alma Mater, siège de l'humanisme laïc, commence à être fagocitée par des intolérants que mettent le Coran sur la Constitution. Attention, Danger!

Anonyme a dit…

La liberté d'expression existe oui, mais là je ne vois qu'une incitation à la haine, et aussi et surtout un extrémisme religieux avec un déni de notre constitution.
Souhail Chichah, j'anticipe les retour, je ne suis pas quelqu'un de raciste, mais va t'en si tu n'es pas heureux en Belgique, laisse nous entre nous, nous qui ne bénéficions pas de ta glorieuse considération. Tu ne nous maquera pas.
Étudiant de l'ULB.